musique bibliothèque

Thin Lizzy : « Bad Reputation » (1977)

March 9, 2017

Sorti en pleine tourmente punk, cet album du groupe mené par le fantastique bassiste Phil Lynott, l’Hendrix Irlandais, voit Thin Lizzy hésiter entre plusieurs tendances alors que la mode change autour d’eux. En effet, le chemin parcouru par Thin Lizzy commence à être conséquent, depuis les débuts en 1971, le groupe a sorti un album tous les ans, ce qui fait de « Bad Reputation » leur huitième effort. Le rock a bien changé dans l’intervalle, fini les cheveux longs, le flower power et les délires psychés ; place aux crêtes, épingles à nourrice et vêtements déchirés, une nouvelle génération punk arrive et Thin Lizzy n’y est pas insensible comme le prouve le morceau titre, l’excellent « Bad Reputation ». Comme un contrepoint à ce sommet de rage et d’intensité, le groupe sort les cuivres le temps du jazzy « Dancing in the moonlight » (on apprécie au passage le swing dont fait preuve Lynott à la basse) qui ressemble étrangement à du Van Morrisson. Ces deux titres, que tout oppose, sont, incontestablement, les deux sommets, inversés et contradictoires, de cet album et la preuve de l’étendue de leur répertoire. Entre les deux Thin Lizzy alterne les plaisirs entre grandiloquence (« Soldier of fortune » en ouverture), mid-tempo (les magnifiques « Southbound », « Downtown sundown » toutes en swing et en mélodie) et guitares rageuses (« Killer without a cause »). Un effort des plus solides à classer parmi les meilleurs jamais sortis par le groupe Irlandais, dont le décès de Phil Lynott (également poète publié à ses heures) en janvier 1986, après des années d’excès, a signé la fin.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

*